Radicalisme tempéré à Argenteuil

Argenteuil, porte d’entrée de « l’islam politique et de l’extrémisme en Île de France », un épicentre du salafisme. C’est la perception d’une élue du département, la sénatrice Jacqueline Eustache-Brinio (Les Républicains), que nous avons rencontrée au Palais du Luxembourg. Elle l’affirme d’une voix assurée. La rapporteure de la Commission d’enquête sur le radicalisme islamiste a exercé comme prof, il y a près de quinze ans, au lycée Cognac-Jay de cette même ville. Elle se souvient « de jeunes musulmanes qui voulaient s’en sortir » et s’émeut de « l’entrisme pratiquée par les réseaux salafistes » sur place. Direction cette commune du Val d’Oise, 40 minutes à l’ouest de Paris, dont le territoire s’étend sur des rivages de la Seine où autrefois bourdonnaient des usines. Sans nier la présence de noyaux extrémistes, le maire de la commune met en garde contre les idées reçues.

Radicalisme tempéré à Argenteuil

Argenteuil, photo Rodolphe Breard, licence CC-BY-SA

 

reportages

La légende de Lafarge

Le voici, l’intermédiaire de l’organisation État islamique, accusé d’avoir persuadé des cadres du groupe Lafarge de s’acoquiner avec Daesh, pour faire fonctionner leur usine syrienne, quitte à enrichir des terroristes. Dans un bureau du huitième arrondissement de Paris nous nous attablons de longues heures et à deux reprises avec cet homme né à Damas, porteur de deux passeports, l’un syrien l’autre canadien. Amro Taleb. Son nom revient une centaine de fois dans le dossier pénal ouvert fin 2016, dans lequel huit anciens dirigeants du cimentier sont mis en examen pour financement du terrorisme, ainsi que la société Lafarge en tant que personne morale.

histoires

Les terroristes européens vus d’Irak

Un tour de Bagdad de 26 minutes, réalisé pour Arte. En Irak, après les défaites militaires de l’organisation État islamique, les autorités ont voulu juger les garçons et les filles d’Europe qui combattaient dans les rangs de cet ennemi. Dans un pays dévasté, les instances judiciaires ont organisé, et parfois mis en scène, les procès de ces citoyens européens impossibles à comprendre pour la population locale.